Tous les collaborateurs du FLACArtisteCritiqueCommissaireLe FLAC

Olivier Grossetête

né le 16 mars 1973
vit et travaille à Marseille


Mis à jour en 2005

Bio / CV3 image(s)Texte1 collaboration(s)imprimer

Résidences, prix, bourses

2004

  • Aides à la création de la DRAC (Paca) et de la ville de Marseille.
  • Résidence à l’Arteppes, Annecy (6 mois).

2002/2003

  • Résidence aux Ateliers d’artistes de la ville de Marseille.

2000

  • Défi jeunes (Languedoc-Rousillon).

Expositions personnelles et collectives

2005

  • Veuillez patienter, nous nous efforçons d’écourter votre attente, Exposition collective proposée par Le FLAC, en résonance avec la Biennale d’art contemporain de Lyon. Le 4 décembre 2005, de 13h à 18h, CCO de Villeurbanne.

2004

  • L’Impérial aux Teppes, intervention urbaine, Annecy.
  • Mes p’tits papiers, expo personnelle à L’Arteppes, Annecy.
  • Retour d’Athènes, ateliers d’Artistes - Office de la culture, Marseille.

2003

  • Noice crossing, organisé par "Noice of coïncidence", Nicosie (Chypre).
  • one tower, intervention urbaine dans la ZUP de Pisevin, Nîmes.
  • Biennale des Jeunes Créateurs d’Europe et de la Méditerranée, parc des exposition Athènes.
  • Chimène Denneulin et Olivier Grossetête, BF 15, Lyon.
  • Sélection (Marseille/Montpellier) pour la Biennale des Jeunes Créateurs, Carré St Anne, Montpellier.

2001

  • Odyssée 2001, Ateliers d’Artistes - Office de la culture, Marseille.
  • F.I.A.C. 2001, (Sélection Vidéo Cube), Parc des expositions, Paris (présenté par la galerie Sollertis).
  • Ici et maintenant, Tour & Taxis, Bruxelles.
  • Art dealers, ateliers d’Artiste - Galerie R. Pailhas, Marseille.
  • Un bateau ivre, Théâtre du Périscope, Nîmes.

2000

  • V.S., Hôtel des Allégories, Nîmes.
  • Electrovidéo, Rakan, Nîmes.

1999

  • Green Carte, Lycée agricole, Rodiant.
  • A contre plis, (avec la Cie Vie d’artistes), Théâtre du Périscope et Direction de la Culture, Nîmes.
  • Managers de l’immaturité, C.N.A.C. le Magasin, Grenoble.

1998

  • Pirate ou Ragondin, Intervention urbaine, Valence.
  • La ville en projet, (Woork shop) C.N.A.C. le Magasin, Grenoble.
  • Assis de préférence, Ancienne bourse du travail, Valence.
  • Vol d’une mouche dans une chambre noire, Fac de lettres, Valence.

1997

  • Mes prises de vues, Hôtel de ville, Valence.
  • Déposition, Hôtel des impôts, Valence.

Certains voient en Olivier Grossetête un « joyeux plaisantin », ceux qui ont assisté devant l’hôtel des impôts de Valence à l’installation d’énormes sacs plastiques remplis de 6000 feuillets manuscrits où l’on pouvait lire : C’est du travail... D’autres encore un hurluberlu à la dent dure qui s’amuse à fabriquer des collages de procès verbaux sur cellulose, Vole libre, basculant de la sorte des éléments du réel en une fiction grinçante. Décidément, Olivier Grossetête a l’art de « se confronter à la loi de manière poétique avec une certaine fausse naïveté ». Enfin, il y a tous ceux qui se plaisent à voir en lui un jeune cinéaste talentueux, aux images sobres, poétiques et un tantinet surannées. Le compliment le ferait très certainement rougir : il y a du Tati dans son Bateau ivre, sculpture monumentale en papier (comme celles qui jonchaient le sol de nos vielles écoles) devenue vidéo-fiction de 16 minutes pour le plus grand bonheur des spectateurs. Dans cette histoire au parfum d’enfance, rien ne l’intéresse plus que de renverser l’échelle entre le bateau de papier, le paysage et l’homme. Rien n’accroche plus son regard que toutes ces petites accumulations d’accidents anodins, comme s’il s’agissait pour lui d’immortaliser sur la pellicule les soubresaut du réel face aux intrusions de la fiction. Et il s’en donne à cœur joie, se réappropriant au passage diverses références cinématographiques empruntées à « La nuit du chasseur », « Aguire ou la colère de Dieu », « Délivrance » ou encore « African queen ». Bref, Olivier Grossetête a décidé de faire éclore le rêve là ou on ne l’attend pas, laissant dans son sillage une constellation d’histoires.

Marie Godfrin-Guidicelli (11ème Biennale des Jeunes créateurs d’Europe et de la Méditerranée)

Six artistes, cinq heures d'exposition...

HORS-SITE (artiste)
Veuillez patienter, nous nous efforcons d’écourter votre attente

04 décembre 2005
CCO Villeurbanne
CCO Villeurbanne HORS-SITE (artiste)
Veuillez patienter, nous nous efforcons d’écourter votre attente